Le Pays Basque est un territoire montagneux et la force basque tire ses origines des pratiques quotidiennes des travailleurs.

Les domaines d’activités agricoles et du bâtiment ont toujours été très développés. Ce type de travaux demandait une grande force physique. Il faut savoir que le basque est un homme fier qui aime se lancer des défis… C’est comme cela que pour s’occuper, de jeunes basques se sont lancés des défis d'une ferme à l'autre. Ces épreuves étaient inspirées de leurs travaux quotidiens :

- Du travail de la forêt sont nés les aizkolariak, bûcherons qui travaillent à la hache ou arpanariak, les scieurs de long.

- Des travaux du bâtiment, cathédrales, monastères sont à l'origine des arrijasotzaileak - ceux qui soulèvent les pierres.

- Des travaux des champs et de la ferme sont nés plusieurs épreuves, dont les plus connues et pratiquées sont : lastoaltxatzea, le lever de la paille à la fourche ou à la poulie, orga joko, le levé de la charrette, zakulasterka, la course aux sacs individuelle ou en relais, et untziketariak, le parcours avec les pichets de lait.

Il y a enfin le soka-tira, le tir à la corde, discipline internationalement connue et pratiquée dans pas moins de 14 pays. Elle consiste à mettre deux équipes de 8 personnes de chaque côté d’une corde et le but du jeu est de tirer l’équipe adversaire dans son camps en tirant sur la corde. Pour être le plus efficace possible, il faut que les membres d’une même équipe soient forts mais surtout coordonnés.

Les épreuves de force basque demandent de la force physique et une certaine technique (de prises des instruments, de coordination de mouvements…)

Aujourd’hui, la force basque est une histoire de « rivalités » entre villages voisins. Vous pouvez découvrir la force basque à Saint-Jean-de-Luz au fronton municipal en juillet-août.


Dans la même rubrique

© 2015 Office de Tourisme Communautaire du Pays de Saint-Jean-de-Luz. Tous droits réservés. Mentions Légales - Crédits - CGV - Plan du site - Une expérience conçue par Apps and Co.