Photo
Photo : © Yoni

Les glaces de la Maison Lopez

Suivez le guide Catherine Marchand

Du Port de Saint-Jean-de-Luz à Sainte-Barbe en passant par la Pergola et la Digue aux Chevaux, vous avez forcément déjà croisé les camions de la Maison Lopez qui vous proposent des crèmes glacées dont ils ont le secret !

Les origines de la Cantabrie à Saint-Jean-de-Luz

Un produit originaire de Cantabrie en Espagne

En Cantabrie, entre le XVIIIe et XIXe siècle, la tradition des glaces est introduite par les Maures, dont le « Sherbet – sorbet » était très apprécié des califes.

Au cœur de ce territoire paysan, la majeure partie de la population vit de la vente des produits de la ferme lait, beurre, fromage, œufs... Mais aussi du sorbet puis de la crème glacée, dont le savoir-faire s’est développé au fil des siècles. Ces glaces sont très appréciées dans toute la Cantabrie.

Mais cette province est aussi le berceau d’une autre gourmandise « Obleas – oubliées », une gaufrette très appréciée par toutes les générations, notamment les enfants.

L'arrivée des glaces à Saint-Jean-de-Luz

Photo
Photo : © Maison Lopez

Ces gaufrettes traversent les Pyrénées jusqu’à Saint-Jean-de-Luz, grâce à l’arrière-grand-père de la famille : Manuel Lopez, natif du village Vega de Pas en Cantabrie. En effte, durant les saisons d’été, environ 6 mois, Manuel Lopez, surnommé « Barquillero » arpente les plages, les quartiers et les villages alentours en proposant ses fameuses gaufrettes ! A l’automne, il regagne sa Cantabrie rejoindre sa famille pour les six mois d’hiver. Des allées et venues qui inciteront Manuel Lope à offrir une vie meilleure à sa famille en s'installant dans la Cité des Corsaires.

Un atelier de fabrication artisanale

Création de l'atelier

Face à la crise économique en Espagne, Manuel Lopez vend son lopin de terre pour s’installer avec sa femme Aurora à Saint-Jean-de-Luz, qu’il connaissait bien. Et en 1924, la petite entreprise de glace artisanale voit le jour au sein du garage d’une petite maison avenue de Habas, au quartier Fargeot.

Au début du XIXe, après la guerre, de riches familles espagnoles s’installent sur Saint-Jean-de-Luz, et en France pour créer leurs commerces de glaces. D'ailleurs, l’une des plus connues dans le monde est la célèbre marque Miko, lancée par la famille Ortiz...  

Toujours en lien avec la famille restée en Cantabrie, Manuel Lopez et son épouse développent leur fabrication de glaces dans la tradition de sa province avec des ingrédients d’ici, issus des fermes : du lait frais, de la crème fraîche et des œufs. Petit à petit, l’entreprise artisanale aura la bonne idée d'allier deux savoir-faire : les gaufrettes et la crème glacée. Plus facile à servir et à déguster, la gaufrette était remplie de la crème glacée à la vanille ou au chocolat !

Ce succès auprès de tous les gourmands incitera Manuel à perfectionner ses fabrications, entouré de ses enfants Manolo, Mercedes, Juliette et Chincho.

Ainsi, toute la famille travaille, grâce à l’accueil donné par la ville de Saint-Jean-de-Luz et dans les années 1930, les grands-parents sont naturalisés.

L'entreprise s'agrandit et se modernise

Les glaces Lopez sont devenues incontournables à Saint-Jean-de-Luz !

La création des congés payés amène une nouvelle clientèle, le développement de la petite entreprise s’instaure dans un nouvel atelier plus grand situé à deux pas du petit garage historique: au 35 rue Axular.

Le laboratoire et l’entrepôt s’ouvrent à une nouvelle destinée avec l’arrivée du froid électrique. Dès les années 1950, la sorbetière à manivelle est remplacée par une machine à turbines électriques, puis l’installation de chambres froides optimise la fabrication.

Photo
Photo : © Maison Lopez

Quadrillant les quartiers de Saint-Jean-de-Luz et de Ciboure, la vente des crèmes glacées entre également dans la modernité. Les glacières font place aux triporteurs italiens à moteur Lambretta, puis des remorques-magasin.

Dans les années 60, les premiers camions magasins proposent les fameuses glaces à l’italienne !

Entre tradition et nouvelles saveurs

De père en fils, les recettes sont précieusement conservées.

Mais au fil du temps, de nouvelles créations et de saveurs agrémentent la carte des crèmes glacées et sorbets, dont les bâtonnets glacés non industriels.

Surfant sur la vague des nouvelles tendances, le petit fils Daniel Lopez sera l’initiateur de nouvelles créations artisanales Lopez.

Photo
Photo : © Maison Lopez

Puis faisant partie de la quatrième génération, depuis 2005, François Lopez marque une nouvelle étape dans l’entreprise aux côtés de son père Daniel. Entre qualité, tradition et créativité, l’artisan glacier créée toujours sa gamme avec des ingrédients de qualité et de proximité, dans un esprit d’éco responsabilité. Les recettes sont toujours les mêmes avec des produits en direct des fermes du Pays Basque mais les saveurs sont plus innovantes sur le choix de nouveaux parfums.

Les générations se sont succédées en partageant la même philosophie de la qualité des ingrédients, tout en améliorant la texture et les saveurs.

La nouvelle création : la glace artisanale en batonnet

Photo
Photo : © Maison Lopez

Artisanal et fait maison dans le laboratoire de la glacerie de Saint-Jean-de-Luz, le bâtonnet glacé est l' expérience surprenante d'une glace ou d'un sorbet fruitée onctueux fabriqué toujours avec des ingrédients de premier choix issus des fermes locales.

Ensuite, cette glace est délicatement trempé dans un bain chocolaté pour lui donner du croquant et un gôut identitaire..

Vanille, caramel, pistache, chocolat ou citron, fruit de la passion... Cette gamme est originale et savoureuse ! 

Où trouver les camions ?

Photo
Photo : © Yoni

Pour déguster une glace de la Maison Lopez, il suffit de s'arrêter devant un des camions. Ils sont aujourd'hui situés à 4 endroits stratégiques de la ville de Saint-Jean-de-Luz :

  • Au niveau de l'entrée du port de pêche
  • Sur la balde du front de mer au niveau de la Pergola
  • Face à la grande plage au niveau de la Digue aux chevaux
  • A Sainte-Barbe

Pour ceux qui ne peuvent pas venir jusqu'à Saint-Jean-de-Luz, vous avez la possibilité d'acheter en ligne. 

Site Web

 

Suivez le guide

Catherine Marchand

Née à Lyon le 4 novembre 1959. Son parcours autodidacte professionnel l’a conduite au Pays basque, dans les années 80. En parallèle, depuis 1996, le monde du journalisme avec l’hebdomadaire la Semaine du Pays Basque, l’a amené à découvrir des gens passionnés, des rencontres déterminantes dans son écriture. Deux livres témoignent de ces rencontres, pour prendre le temps d’aller plus loin.

Voir ses articles

Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque

Newsletter footer

En cochant cette case, j'autorise l'Office de Tourisme Pays Basque à collecter mes données aux fins d'envoi de lettres d'information. J'ai pris connaissance du fait que l'Office de Tourisme Pays Basque a mis en œuvre une politique de protection des données à caractère personnel accessible ici.