Photo
Photo : © Damien Boyer

Urrugne

Urruña

Le village d'Urrugne a la chance de s'étendre de l'océan avec la Corniche basque jusqu'aux premières montagnes des Pyrénées. Le village a su conserver ses traditions et son architecture et offre de multiples activités de plein air.

Les incontournables

Ezinbestekoak

L'histoire d'Urrugne

Istorioa

Photo
Photo : © Mugica

Le village d’Urrugne s’étend sur plus de 5 000 hectares. Mais autrefois, il était beaucoup plus étendu puisqu’il regroupait les communes d’Hendaye, de Ciboure et de Biriatou.

Ainsi, de par sa situation géographique, Urrugne était situé sur le plus court chemin de Paris à Madrid, soit à 13 journées de coche de la capitale française. La maison Posta, qui abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme, servait depuis 1584 de relais de poste, c’est-à-dire, d’endroit où on échangeait les chevaux de la diligence appelée « malle-poste ».

Du à sa proximité avec l’Espagne, Urrugne a subi les affrontements des multiples guerres entre les deux pays jusqu’à ce que le traité des Pyrénées soit signé sur l’île aux Faisans le 7 novembre 1659 entre Louis XIV et Felipe IV, Roi d’Espagne.

Malgré cette entente, les guerres napoléoniennes marqueront le paysage urrugnard. Il est possible de retrouver certains vestiges telles que des redoutes dans les montagnes vers le Col d’Ibardin.

Une demeure du village a suivi tous ces évènements et pourrait raconter six siècles d’histoire à Urrugne. Il s’agit du Château d’Urtubie qui fut construit en 1341. Des personnalités de toutes les époques y séjourneront : les Rois Louis XI en 1463 et Louis XIV, le Maréchal Soult ou Wellington…

Le blason du village rappelle également le passé historique d’Urrugne puisque le lion est l’emblème des anciens vicomtes du Labourd et la fleur de Lys est un souvenir de l’annexion en 1451 par le Roi Charles VII.

Aujourd’hui, Urrugne est une petite ville aux paysages naturels qui a su préserver son authenticité et ses traditions. En y séjournant, vous y découvrirez l’art de vivre au Pays Basque.

Un village au coeur typiquement basque

Le village d'Urrugne est organisé de manière traditionnelle et réunit en son centre bourg les 3 éléments qui composent un village basque : l'église, le fronton et la mairie.

L'église Saint-Vincent

Il existait dès le Xème siècle un lieu de culte à Urrugne qui est détruit au cours des invasions espagnoles au XVIème siècle. L’église actuelle est reconstruite en 1550 dans un style Renaissance influencé par l’architecture culturelle du Guipuzcoa (région du Pays Basque sud).

Ainsi, la nouvelle église a un aspect massif et défensif avec notamment des archères-canonnières au sommet des contreforts.

Le clocher porche s’élève à une hauteur de 45 m et présente sur sa façade un cadran solaire où il est inscrit la devise latine suivante : « Vulnerant omnes, ultima necat » ce qui peut être traduit par « Toutes les heures blessent, la dernière tue ».

L’intérieur de l’église est typique des églises du Pays Basque avec ses 3 étages de galeries où seuls les hommes par tradition pouvaient monter.

L’église est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1925.

Photo
Photo : © Yoni

Plusieurs changements ont été apportés à l’église d’Urrugne, le dernier en date étant : l’installation d’un tout nouvel orgue en 2009. En effet, l’ancien orgue de Merklin qui datait de 1864 a été transféré à l’église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur de Béhobie et remplacé par un instrument de plus grande envergure conçu pour l’occasion par le facteur d’orgue Jean Daldosso de Gimont dans le Gers.

Il s’agit d’un orgue dont les jeux ont été répartis sur 4 claviers et pédaliers, de manière à former 5 ensembles homogènes et complémentaires l’un de l’autre.

Ce « 9 tonnes » dispose de 3000 tuyaux et permet au musicien d’enregistrer ses morceaux sur une clé USB.

Jesus et Françoise Martin Moro, organistes à Saint-Jean-de-Luz, ville appartenant à la même paroisse qu’Urrugne, ont mené le projet de construction du nouvel orgue et font vivre tout au long de l’année l’association qui s’est créé à travers une école et un festival d’orgue. Festiorgue accueille chaque année des musiciens de renommée internationale et permet la démocratisation de la musique classique grâce à des tarifs abordables.
Les visites de l’instrument se déroulent l’été et lors des journées du patrimoine.

La Mairie et les belles maisons basques

Au Pays Basque en général et d’autant plus à Urrugne, vous aurez la possibilité de voir de belles maisons basques, appelées "Etxea".

L'une des plus remarquables est certainement l'Herriko Etxea : la Mairie. Erigée sur la place centrale, vers le milieu du XVIIème siècle, son architecture est traditionnelle de la ferme labourdine. La grande salle du premier étage a été conçu dès le départ pour les réunions et les cérémonies et a accueilli le bal de la Bixintxo. Il s’agit aujourd’hui de la salle du conseil et de la salle des mariages.
Quant au rez-de-chaussée (Etat civil aujourd’hui) il a, entre autres, abrité l’école communale pendant la seconde guerre mondiale.

Le fronton : "pilota plaza"

Au départ, c’était un mur de pierre. Ce mur fut ensuite rehaussé pour devenir le fronton actuel.

Le grand fronton d’Urrugne a été élevé en 1848-1850. Son inauguration eut lieu le 18 septembre 1851 en présence de 10.000 personnes et a donné lieu à trois jours de fêtes. Un second fronton construit plus tard, face au premier permet de jouer au rebot, spécialité qui se joue en équipe de 5. Ce fronton a accueilli de nombreuses parties dont la célèbre finale du championnat de France en 1930.

Des champions de pelote

Les grands pilotaris, joueurs de pelote basque, d'Urrugne :

Urrugne a donc la fierté d'avoir inscrit les noms des plus célèbres pilotaris dans l'histoire de la pelote basque depuis une centaine d'années.

En été, chaque mardi soir, vous pourrez assister à des démonstrations de pelote basque.

Le Château d'Urtubie

Ibardin : ses ventas et ses sentiers de randonnées

Photo
Photo : © Yoni

Situé à la frontière franco-espagnole, le col d'Ibardin sépare la France de la communauté forale de la Navarre en Espagne. Le col est situé à environ 300 m d'altitude et facile d'accès par la route depuis le quartir d'Olhette à Urrugne.

La première venta, magasin frontalier, s'est installée à Ibardin en 1956 et vendait uniquement alimentation, tabac, liqueurs, cuir et cigarettes. Aujourd'hui, vous y trouvez de nombreuses autres ventas, aussi bien alimentaires que pour l'habillement, le parfum ou le linge. Il est également possible de déjeuner sur place "à la mode espagnole". 

Un des avantages du col d'ibardin est aussi son point de vue. Accessible en voiture, du sommet du col d'Ibardin, vous bénéficiez d'un splendide point de vue sur la côte basque. Avec un peu de chance, vous pourrez aussi rencontrer des pottoks, petits chevaux du Pays Basque, qui paissent à côté des ventas. 

Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque

Newsletter footer

En cochant cette case, j'autorise l'Office de Tourisme Pays Basque à collecter mes données aux fins d'envoi de lettres d'information. J'ai pris connaissance du fait que l'Office de Tourisme Pays Basque a mis en œuvre une politique de protection des données à caractère personnel accessible ici.